Qui sont les créatuers d'entreprise ?

Plusieurs créateurs d’entreprises sont apparus sur le marché grâce à la mise en œuvre du régime de microentreprise. Cette hausse est surtout favorisée à travers les différents programmes d’aide que l’État leur accorde. Ici, le voile est levé sur le profil de ces champions de l’économie. Focus pour les connaître.

Créateurs d’entreprise : les profils du point de vue du sexe et de l’âge

L’environnement des entreprises est naturellement constitué des hommes et des femmes. Cela n’empêche pas toutefois d’avoir plus de données sur ces deux catégories de personnes.

A voir aussi : Gestion des ressources humaines : les clés d'une approche efficace et harmonieuse

En réalité, le pourcentage de femmes porteuses de projets est chiffré à 35. Par rapport à l’année 2018, il s’agit d’une augmentation de 6 %. Les femmes restent toutefois accrochées aux secteurs qui représentent des clichés. Il s’agit entre autres des prestations et services dans le domaine ménager, dans le domaine de la santé humaine, de l’action sociale, etc.

En réalité, et par comparaison aux hommes, ces dernières ne sont pas assez représentées dans le domaine des TICS, de la construction, etc. Naturellement, vous comprenez que les hommes dominent les activités entrepreneuriales avec un pourcentage de 65.

A lire en complément : Gestion efficace du stress en entreprise : les clés pour un environnement serein

En ce qui concerne l’âge, il faut retenir que les créateurs d’entreprise sont essentiellement des jeunes âgés de moins de 30 ans. Pour la plupart, ils viennent de terminer les études et cherchent à se faire une place. D’autres viennent à l’entrepreneuriat après quelques années d’expérience dans le secteur privé. Cette période est intéressante pour créer une boîte, car les charges sont moindres.

Créateurs d’entreprise : les profils en fonction du niveau d’études

À l’instar de l’âge et du sexe, les informations de l’institut de la statistique sur les diplômes des fondateurs d’entreprise sont variées. Il faut déjà comprendre que tous les niveaux d’études sont représentés dans l’écosystème.

La grosse part est toutefois réservée aux titulaires de diplôme du deuxième et troisième cycle universitaire : master, DEA, DESS, master. Parmi ceux-ci, vous trouverez des diplômés d’écoles de commerce et d’ingénierie, des diplômés en construction, etc.

En 2020, la deuxième plus grosse représentation de diplômes dans l’environnement entrepreneurial était celle des titulaires de baccalauréat. Les titulaires d’un niveau de cycle I universitaire représentent la plus petite part. Cela se justifie par le fait que ces derniers continuent généralement en master avant de se lancer sur le marché.

Les deux dernières parties sont occupées par les personnes sans diplôme qualifiantes et celles qui possèdent des titres professionnels comme le CAP. Il est important de souligner que le niveau d’études ne définit pas le succès d’un projet d’entreprise. Le plus important c’est de trouver un domaine porteur et s’y lancer.

Créateurs de richesse : quid de la situation professionnelle des entrepreneurs ?

créateurs d’entreprise

Chercher à connaître les créateurs d’entreprise, c’est aussi vouloir connaître leur situation professionnelle avant qu’ils se lancent dans ce domaine.

Ici également, des informations probantes sont données par l’institut de la statistique. Elles concernent la mise en place d’entreprises classiques et des microentreprises. Si les chiffres varient en fonction des catégories, les profils ne changent pas.

C’est alors que vous verrez dans l’écosystème des entreprises, des personnes qui étaient indépendantes, chômeurs, étudiants, en contrat à durée déterminée ou indéterminée. Plus intéressant, cet environnement de créateurs est aussi composé de retraités, d’anciens agents de la fonction publique, etc.

Du point de vue du nombre, qu’il s’agisse de la création d’une boîte classique ou sous le régime de micro, les salariés du secteur privé sont plus représentés. L’autre grande part est celle des chômeurs. La plus petite partie représentée pour les deux catégories est celle des retraités. Bien entendu, les raisons fondamentales liées à cela sont la prise de l’âge et le besoin de repos.

Plus d’informations sur les porteurs de projets sur les sites gouvernementaux

Les études statistiques sur les créateurs d’entreprise sont pour la plupart disponibles sur le site de l’emploi du gouvernement, sur celui de l’institut de la statistique, etc. Vous y verrez des données entre autres sur les tranches d’âges, le sexe, les diplômes des porteurs de projets entrepreneuriaux, etc.

Ces documents sont aussi accompagnés d’analyses sur les perspectives. L’avantage de visiter directement les sites de l’État réside dans la fiabilité des informations recherchées.