Pourquoi se serre-t-on la main pour se dire bonjour ?

Pourquoi se serre-t-on la main pour se saluer ?

Se serrer la main pour saluer quelqu’un est un geste social banal qui marque la politesse. Mais quelle est l’origine de ce geste ?

On trouve mention de la poignée de main dans l’Antiquité. Au Vème siècle avant notre ère, ce geste avait pour but d’instaurer un lien de confiance entre deux individus. C’était également un signe de paix. Il n’était pas encore question de se saluer, il signifiait plutôt « tu n’as rien à craindre ».

C’est au Moyen Âge que ce geste prendra cette signification. Les chevaliers se disaient ainsi bonjour en tendant la main droite (la plupart étant droitiers) et montraient qu’ils n’allaient pas dégainer leurs armes.

La poignée de main s’est ensuite répandue et est entrée dans les moeurs en devenant une convention sociale.

Les chercheurs de l’institut Weizmann en Israël ont mis en avant en 2015 une autre raison plus biologique à cette poignée de main. Ce geste aurait pour fonction, en plus de saluer, de mélanger son odeur avec l’autre, un peu comme le font les chiens. N’oublions pas que nous sommes des mammifères ! Les chercheurs ont mis en avant le fait que ceux qui saluent ont tendance ensuite à sentir leur main.

Sachez que certains peuples ne se serrent pas la main pour se dire bonjour. C’est le cas des Japonais qui font une révérence, des Indiens et des Thaïs qui joignent leurs mains et se penchent vers la personne à saluer. Les Tibétains quant à eux se tirent la langue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.